INTÉGRATION DES RÉFLEXES ARCHAÏQUES

Les difficultés d’apprentissage et d’adaptation ainsi que les troubles du comportement de l’enfant, de l’adolescent et de l’adulte ont souvent des causes purement physiques liées à la formation et au développement du système nerveux.

Grâce à la pratique d’intégration et d’aide au développement des réflexes archaïques, il est possible d’agir sur les fondements du fonctionnement psychomoteur de chacun !

Les réflexes archaïques

Que sont les réflexes archaïques ?

​Aussi appelés "réflexes primitifs" ou "mouvements primordiaux"), ce sont des mouvements automatiques, involontaires et répétitifs de survie.

 

A quoi servent-ils ?

Ils apparaissent très tôt pendant la grossesse et se développe progressivement. Ils sont des réponses à des stimuli sensoriels internes et externes.

Ils ont un rôle de survie, de protection et d'adaptation.

Durant la première année de vie, ils permettent au nourrisson de mettre en place son schéma psychomoteur et postural.

Tous ces réflexes ne disparaissent pas mais ils sont progressivement intégrés les uns après les autres pour laisser la place aux réflexes posturaux et à une motricité fine, maîtrisée et consciente.

Dans quel cas sont-ils problématiques ?

Un réflexe non-intégré surcharge le système nerveux et parasite le développement psycho et/ou moteur de l'enfant et donc de l'adolescent et de l'adulte.

Les réflexes peuvent se réactiver suite à une stimulation intense comme un accident de santé ou un stress émotionnel. 

Un (ou plusieurs) réflexe persistant ou peu ou pas développé empêche l'acquisition de la totalité des moyens physiques nécessaires à l'apprentissage moteur, cognitif, émotionnel, relationnel,..

 

Liens utiles

Pour Qui? Pour Quoi?

Pour les adultes, les enfants et les adolescents, afin d'améliorer et/ou de résoudre les problèmes psycho et moteurs éprouvés, tels que:

-Les déséquilibres posturaux (Scoliose, hypotonie, lombalgies,…)

-Les difficultés d’adaptation respiratoire à l’effort et / ou au repos (Hyperventilation,…)

-Les difficultés dans la pratique et l’apprentissage sportifs (gestes inadaptés, faibles performances,….)

-Les douleurs articulaires et musculaires d’origines diverses (lombalgies chroniques,…)

-La gestion du stress, de l’angoisse, des peurs,

-Les problèmes comportementaux, (agitation, hypersensibilité, colère,….)

-Les problèmes de sommeil, d’énurésie, …

-Les troubles du langage, (bégaiement, articulation anormale, langue basse…)

-Les troubles de l’évolution psycho et motrice de l’enfant

-Les difficultés d’apprentissage scolaire (Ecriture, lecture, dyscalculie, dyslexie, dys,…)

Infos pratiques

En kinésithérapie ou psychomotricité

L'intégration des réflexes archaïques s'insère facilement dans les séances de kinésithérapie et de psychomotricité prescrites.

Une séance de test peut-être nécessaire avant de commencer les séances de thérapies autour des réflexes.

Un complément précieux

L'intégration des réflexes archaïques soutient efficacement les traitements en kinésithérapie, psychomotricité, logopédie, neuropsychologie, orthodontie, orthopédie...puisqu'elle permet un travail dans les fondements de notre motricité générale.